Mon emploi du temps actuel, toujours fort chargé en attendant le 15 mars, ne me permet que de brèves incursions dans la lecture-plaisir, mais j'avoue que je ne peux pas résister aux propositions de partenariat que l'on trouve sur Blog-o-book.
La variété des titres proposés fait que l'on trouve (enfin, que JE trouve) facilement son bonheur et que c'est un vrai plaisir ensuite de parler des ouvrages lus.
Je me suis donc inscrite pour lire Le serment de Kent Harrington qui sortait en poche chez Folio policier Gallimard.
      

En quelques mots...

Destins entrecroisés. Collin Reeves est un jeune médecin, bien loin des considérations matérielles. Il préfère vivre au Mexique où il soigne les touristes en lien avec l'ambassade, et parfois s'il le faut, il donne un petit coup de main à l'antenne locale de la CIA. Mais bon, la plupart du temps, il préfère peindre... Ce n'est donc pas de gaîeté de coeur qu'il va voir la touriste malade dans l'hôtel de son voisin et ami. Mais la charmante Dolores Rios va faire chavirer son coeur...
Alex Law s'occupe quant à lui de cette fameuse antenne de la CIA. Il est plus que préoccupé... il semblerait qu'Al Qaïda ait une plateforme au Mexique et projette de s'en servir pour attaquer les US. Law va avoir besoin de Reeves dans sa traque des terroristes. Et c'est là que les choses se compliquent...
Doutes, faux-semblants, conflits éthiques, rien ne sera épargné à Collin dont la vie paisible va basculer. Entre amour et serment, l'heure du choix a sonné.

       
        Et alors ?
             

              Je n'en dévoile pas plus puisque c'est quand même le principe du thriller que de fonctionner sur le ressort du suspense. J'ai pu lire çà et là d'autres articles qui laissaient entrevoir beaucoup plus de détails sur l'intrigue.
Je me contenterai de faire part de mon ressenti. J'avoue que très rapidement, je me suis demandée pourquoi ce livre n'était pas en fait un scénario, car il semble évident que l'adaptation à l'écran s'impose. Ce serait sans doute un excellent téléfilm. Le sujet, l'enchaînement des actions, l'accélération du rythme, de même que le cadre et les personnages, il m'est avis que ça donnerait sans doute un bon résultat.
   En revanche, je suis beaucoup plus sceptique sur le choix d'en faire un roman. La mise en place de la trame est un  peu longue à mon goût, - car il est parfois laborieux d'utiliser des mots pour créer ce qu'une image rend immédiatement. Sans doute m'attendais-je à un rythme plus soutenu parce que je me fais peut-être une fausse idée du roman d'espionnage. On sent pourtant bien que tous les ingrédients sont réunis pour faire une bonne histoire, mais à mon grand regret, je n'ai pas été emportée.
 
Je lirai sans doute d'autres ouvrages de Kent Harrington car je suis sensible à ce qu'on pourrait faire de ses histoires si on les mettait en images.  Mais je ne suis pas un grand cinéaste...
 
Merci à Blog-o-book et aux éditions Gallimard pour ce roman qui m'a fait renouer avec le genre de l'espionnage que j'avais délaissé depuis bien longtemps.