Voici un jour que j'aime particulièrement dans l'année: le 6 décembre. C'est la Saint-Nicolas, un des grands moments de mon enfance, dans l'Est de la France.
   La fête de Saint-Nicolas plonge ses racines dans une légende vieille de plus de mille ans. Elle a pour point de départ Nicolas, évêque de Myre au IVè siècle. saintnicoSa vie est ponctuée d'anecdotes miraculeuses, mais celle pour laquelle il est passé à la postérité est la résurrection de trois enfants découpés et mis au saloir
par un boucher qui les aurait hébergés alors qu'ils étaient perdus.
image_11bd141ee5b477517376d8a2d1cbc2eb_saint_nicolas2
C'est ICI que j'ai trouvé cette carte virtuelle à l'effigie du Saint Patron des Lorraine et des Lorrains, de la Russie, des écoliers, des enfants, des marins et des célibataires.

Pour moi, cette fête a surtout le parfum de l'enfance. Tous les 6 décembre, je trouvais sur la table de la salle à manger, comme le veut la tradition, un pain d'épices orné d'une image de Saint-Nicolas que nous collectionnions auquel ma mère ajoutait des clémentines.
   Malgré un exil forcé hors de ma région natale, je perpétue la tradition pour mes enfants. Quelle joie de les voir chanter et apprécier les petits présents qu'ils recoivent !

La joie de Noël s'empare lentement de coeurs...